Projet Photo 2018 #S24-Potager à #S50-Escalier – Marches

Mais oui, mais oui, je suis de retour !!! Partie chercher des allumettes, je rentre à peine, mais j’ai tout ce qu’il faut pour un rattrapage en règle.
Avec seulement 27 semaines de retard, le visionnage risque d’être un peu long. Alors prenez votre temps et installez-vous bien confortablement, voilà c’est parti !!!

Voilà qui  fait rêver quand on a pas de jardin !

Framboises – Litchis, c’est trop bon !

Avec une p’tite dédicace spéciale pour Carole. A l’origine de cette photo, ce qui a attiré mon regard, ce n’est pas la mécanique, mais la pédale en plastique jaune. So chic pour une Harley Davidson !

A toute vapeur ! L’incontournable cocotte minute.

Fournie avec la boite d’œufs – Juste parfait pour le thème.

Vision minimaliste pleine de promesse de voyage !

Chapeau l’artiste !

Vive la mariée !! Comme un samedi à Turin, Piazza San Carlo,  jour de mariage.

No comment !

En attendant le départ !

Moi je t’offrirai des perles de pluie…..

Forcément, il va moins bien rouler, maintenant !

Tout petit, rikiki, mais bien présent !

The house of the sailor man ? – Une drôle de maison croisée en Irlande.

Dans le port de Douarnenez, le Valeureux, abandonné des hommes, n’est plus que l’ombre de lui même.

« La vie n’est rien d’autre que ce filament illusoire qui nous relie aux autres et nous donne à croire que le temps d’une existence que nous pensons essentielle, nous sommes simplement quelque chose plutôt que rien. » – Une vie française – Jean Paul Dubois

Tapis de feuilles flottées – Poésie des couleurs de l’automne.

« Je suis amoureux, d’une cigarette. Toute la journée, elle me colle au bec « …. J. Higelin

« Le reflet de ce qui est visible, n’est que le reflet de ce qui est invisible » – Rabbi Abba ou Rav

Fin de journée à la plage Duguesclin – Savourer la douceur du moment.

L’envoûtante Old Library de Trinity collège – Dublin

Gravity Gates 2017 – Briançon

Au banc public, j’ai préféré ces petites chaises rouges. Je les trouve très romantiques, mais je reconnais que, pour les amoureux, il est plus difficile de s’y bécoter.

Un proverbe dit « Le champs du paresseux est plein de mauvaises herbes » mais avec des petites fleurs, c’est tellement joli !

« Toute la journée au téléphone ou à taper à la machine, Les yeux rivés sur sa kelton, Joséphine attend qu’ça se termine » Danser le Jerk – T Hazard

« Se mentir à soi-même est parfois l’irremplaçable passerelle pour enjamber les malheurs. » Amin Maalouf

Une main courante qui ondule comme les vagues, des éclats de peinture qui se prennent pour les nuages, le bleu du ciel qui se confond avec celui de la mer. Bienvenue dans les escaliers du phare de la Pointe Saint Mathieu.

Vous êtes toujours là ?? Bravooo et merciiii !! Rassurez-vous si d’aventure, il me prenait l’envie d’aller chercher des cigarettes d’ici la fin de l’année, j’ai anticipé sur les prochains posts !

En attendant filez vite chez Les Bottes Rouges, il y a encore beaucoup d’escaliers à visiter et de marches à monter ou à descendre.

A bientôt

 

Publicités

Projet Photo 2018#10-Outils & 11-Poissons

Pourquoi dans la cuisine avons nous besoin d’ustensiles, alors que partout ailleurs, nous utilisons des outils ??? Subtilité de la langue Française me direz-vous, mais alors, pour le thème, si je poste un ustensile de cuisine, ça émulsionne fonctionne ?

Bon au cas où je me ferai refouler, j’ai prévu une photo trousse de secours. Hum ! Hum ! J’espère que je peux compter sur votre discrétion pour ne pas vendre la mèche ?

Et si le contenu des caisses à outils des copains – copines vous intéresse, suivez moi jusque chez Les Bottes Rouges.

Cette semaine voilà un thème qui met les poissons à l’honneur, mais j’avoue qu’il me fait un peu peur. Je me demande bien à quelle sauce on va me manger, à moins que l’on me fasse passer au gril 🤢
Je n’étais déjà pas bien présente ces derniers temps, mais là je crois que je vais me faire encore plus discrète 😕

Courageuse, mais pas téméraire, ne comptez pas sur moi pour vous accompagner visiter le récap de la semaine chez Les Bottes Rouges, j’aurai trop peu de me faire hameçonner 😉

Bon dimanche et belle semaine à vous en espérant le retour du beau temps 🎏🎏🎏

Projet Photo 2018#8-Amour(eux)

Depuis la nuit des temps, les histoires d’amour s’inscrivent sur les arbres, les murs, les monuments ou autres objets de l’espace publique. Il arrive parfois que certains de ces graffitis attirent davantage mon attention.  Alors autant vous dire que j’ai eu beaucoup de mal à choisir. Du coup, j’ai opté pour un petit montage de mes favoris en considérant que cela vaudrait pour une seule photo !!!  Je croise donc les doigts pour que ma proposition passe auprès de la chef 😎

En attendant le verdict, je vous propose d’aller faire un tour chez Les Bottes Rouges pour  voir d’autres histoires d’amour et/ou d’amoureux.

J’espère que je trouverai un peu de temps pour venir vous rendre visite, en attendant une belle et bonne fin de semaine à vous 🎏🎏🎏

Projet Photo 2017#41-Save The Date

« Que reste-t-il de nos amours, que reste-t-il de ces beaux jours,
Une photo, vielle photo, de ma jeunesse…. »
« Bonheur fané, cheveux au vent, baisers volés, rêves mouvants
Que reste-t-il de tout cela, dites-le-moi… »

Il reste ce graffiti qui, depuis le 21/08/1972, orne une des parois de la cour de la Cathédrale d’images  et fait raisonner en moi une chanson, vielle chanson de ma jeunesse.

Et comme chaque semaine, je vous invite à faire un p’tit tour chez Les Bottes Rouges afin de voir ce que les copinautes auront retenu à propos de ce thème.

Un grand merci pour vos petits mots de la semaine dernière. Vous êtes tous trop forts, car il s’agissait bien les picots de ma brosse à cheveux. J’ai pris un peu de retard dans mes commentaires, mais promis,  je vais me rattraper sans plus tarder 😎
En attendant, je vous souhaite une belle semaine  🎏🎏🎏

Projet Photo 2017#11-En ville

Le Chant des villes
Je m’attache aux pulsations des villes 
A leur existence mouvementée
Je respire dans leurs espaces verts
Je me glisse dans leurs ruelles
J’écoute leurs peuples de partout
J’ai aimé les cités Le Caire ou bien Paris
Elles retentissent dans mes veines
Me collent à la peau
Je ne pourrai me passer
D’être foncièrement :
Urbaine.
Andrée CHEDID

Pour illustrer ce vaste thème, j’ai choisi de vous emmener dans les rues de New York, le long de la High Line, une ancienne voie de chemin de fer aménagée en promenade paysagée urbaine, fortement inspirée de la Coulée Verte à Paris, d’où nous avons une vue imprenable sur quelques pépites de l’art de la rue.

Mon p’tit doigt Ma p’tite nageoire me dit que la mosaïque va déborder  de propositions pour ce thème. Architecture, photos de rue, etc. je ne peux que vous inviter une fois de plus à aller faire un p’tit tour chez les Bottes Rouges.

Et comme toujours, une gros merci pour vos visites et petits mots qui font toujours plaisir 😊

Une belle semaine à vous 🎏🎏🎏